Retour agenda

Conférence-Office national d'études et de recherches aérospatiales (ONERA)

Aussois
© Conférence Office national d'études et de recherches aérospatiales Festival camp de base Aussois - ONERA

Conférence avec Mme Hisquin Directrice de l'ONERA et Mme Anne Gilliot Docteur-ingénieure en aéronautique. Un pôle d’excellence technologique sans égal au monde, spécialiste du comportement aérodynamique de divers engins aéronautiques et de l'aérospatiale.

Description

Dans le cadre du Festival Camp de base "Airs de montagne", découvrez l'ONERA (Office national d'études et de recherches aérospatiales) qui a pour missions :
-de développer et d'orienter les recherches dans le domaine aérospatial
-de concevoir, de réaliser, de mettre en œuvre les moyens nécessaires à l'exécution de ces recherches
-d'assurer, en liaison avec les services ou organismes chargés de la recherche scientifique et technique, la diffusion sur le plan national et international des résultats de ces recherches, d'en favoriser la valorisation par l'industrie aérospatiale et de faciliter éventuellement leur application en dehors du domaine aérospatial.
Cela fait plus d’un demi-siècle que l'O.N.E.R.A. est installé à proximité d'Aussois. Dès 1945, la grande soufflerie prend corps progressivement au pied des chutes d'eau d’Aussois. Leur présence, leur puissance avaient en effet dicté le choix du site au moment de transférer sur le territoire français, à titre de dommages de guerre, une soufflerie que les allemands avaient commencé à construire à Ötztal, dans le Tyrol autrichien. L’implantation est rendue possible par l’aménagement du site : une voie ferrée, reliée au fort Saint-Gobain, est spécialement créée pour permettre la construction de la soufflerie, le potentiel d’énergie hydraulique qui fournira le centre est développé et renforcé par la mise en eau du barrage d’Aussois, en 1950, et la réserve du Mont-Cenis, en 1970. Le projet est finalisé avec les 4 000 tonnes d’équipements qui sont convoyés par wagons depuis l’Autriche, durant 6 mois jusqu’à Avrieux. La première soufflerie, S1 MA Paul Dumanois, sort de terre dès 1948 et entre en service en 1952. Sa veine d’essai de 8 mètres de diamètre et de 14 mètres de long est encore aujourd’hui la plus grande soufflerie sonique continue à pression atmosphérique du monde.
Cette structure, dont la vitesse maximale peut atteindre 88 MW, tire son énergie des conduites forcées provenant des barrages d’Aussois et du Mont-cenis. L’étonnant miracle qui consiste à transformer l’eau (10 000 000 m3/an) en air comprimé alimente également trois autres souffleries: S2, une soufflerie subsonique, transsonique et supersonique pressurisée à fonctionnement continu, mise en service en 1961 ; S3, une soufflerie subsonique, transsonique, supersonique et hypersonique à rafales, mise en service en 1959 ; S4, une soufflerie hypersonique à rafales.
Ces installations ont été complétées dès 1964, par trois bancs d’essais qui fonctionnent avec des moteurs électriques. Le plus puissant d’entre eux a la capacité de fabriquer des vents dont la vitesse peut atteindre douze fois celle du son:
– S4B, un caisson d’altitude
– R4.3, une soufflerie de grilles d’aubes (1977)
– BD1 (1967) et BD2 (1975), les bancs de dynalpie à gaz froid et chaud.

Environnements

  • Centre village

Tarifs

Accès libre.

Période d'ouverture

Mercredi 24 juillet 2024 de 17h à 18h30.

Langues parlées

  • Français

Localisation

Animaux

Animaux acceptés : Non

mercredi 24 juillet 2024
Conférence-Office national d'études et de recherches aérospatiales (ONERA)
  • Conférence / Débat / Rencontre
Centre de Vacances CAES du CNRS Paul Langevin 24 rue du coin 73500 Aussois