Faune et flore

Aussois abrite une faune et une flore exceptionnelles. Un tiers de la flore française est représentée en Vanoise. Ici, les espèces animales et florales sont protégées dans le Parc national de la Vanoise qui leur offre un environnement propice à leur épanouissement.

Une richesse exceptionnelle

Bouquetin, hermine, cassenoix…

La richesse de la faune du Parc national de la Vanoise est incontestable. Des grands ongulés aux oiseaux, des insectes aux amphibiens.

Des herbivores (cerf, chevreuil, chamois, bouquetin… ils sont tous présents à Aussois et en Haute Maurienne Vanoise), des rongeurs (le lièvre variable qui change de livrée au cours des saisons, la marmotte qu’on voit facilement au printemps à l’été dans les vastes pelouses alpines ou les vallon comme celui du Fond d’Aussois, différents campagnols dont le campagnol des neiges, le mulot à collier), des carnivores (le renard, le blaireau, la martre, la fouine, l’hermine), des chauves-souris (la pipistrelle commune, l’oreillard septentrional) et des insectivores comme la musaraigne aquatique.

Parmi les 125 espèces d’oiseaux nichant en Vanoise, on rencontre : l’aigle royal, le bec croisé, le cassenoix, la chouette de Tengmalm, le gobemouche noir, le hibou grand duc, le merle de roche, le moineau soulcie, le tétras-lyre, la perdrix bartavelle, le lagopède alpin, le pic noir, le pic tridactyle (observé en France seulement en Savoie et en Haute Savoie) et l’étonnant tichodrome qu’on observe parfois sur les parois de la piste qui monte le long de Plan d’Amont.

AU_environement-faune-et-flore
AU_village-environnement-faune-et-flore

Un tiers de la flore de France

La dernière synthèse sur la flore de France « Flora Gallica », parue en 2014, recense environ 5000 espèces de plantes vasculaires (fougères et plantes alliées, conifères et plantes à fleurs) en France métropolitaine. Le massif de la Vanoise rassemble à lui seul 1700 espèces, soit un tiers de la flore de France sur moins de 0,5 % du territoire national ! Au printemps, vous pourrez contempler des champs et des alpages fleuris de mille couleurs. Les orchidées sauvages sont nombreuses, comme les superbes Sabots de Vénus, de même que les célèbres edelweiss.

Cette diversité exceptionnelle s’explique par la variété des milieux présents, par les différents niveaux d’altitude (de 1000 à 3800 mètres en Haute Maurienne Vanoise), au panel des expositions et aux fortes différences dans les compostions chimiques des roches et des sols. Aussois et la Haute Maurienne Vanoise, à la limite entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud, bénéficient aussi de différentes influences climatiques qui offrent à la faune et la flore de vastes possibilités pour s’épanouir.