Les forts de l'Esseillon

Barrière rocheuse naturelle, le verrou glaciaire de l’Esseillon a servi à l’implantation de ces forteresses dont le but était de protéger le pays de l’ennemi. Cette place militaire n’a pas été le lieu de combats mais elle n’en reste pas moins chargée d’histoire et est classée « Monuments historiques » en 1983.

Fort Boyard et Forts de l'Esseillon

Les mêmes conceptions architecturales du génie militaire le marquis Marc-René de Montalembert

Construit entre 1815 et 1830 à l’époque du Royaume de Piémont-Sardaigne, l’ensemble fortifié de l’Esseillon se rattache aux conceptions du marquis de Montalembert (1714-1800) dont les théories s’opposent à celles de Vauban.
Le verrou glaciaire de l’Esseillon (échelle en piémontais) se prêtait tout à fait à la conception pensée par l’architecte qui préconisait une défense mutuelle de chaque fort par des tirs croisés.
On attribue aux différents ouvrages le prénom de l’un des membres de la famille Royale. Marie-Christine, Marie-Thérèse, Victor-Emmanuel, Charles-Albert et Charles-Félix.
Ces forts imposants verrouillaient l’accès au principal passage entre la France et le Piémont, contrôlant ainsi la route royale du Mont-Cenis.
C’est en 1860, lors de l’annexion de la Savoie à la France, qu’ils sont devenus patrimoine national.

AU_village-incontournables-les forts esseillon
AU_incontournable-fort-video
Les enfants vont adorer jouer aux espions !

Toujours en cours de restauration, trois des cinq forts se visitent (visites libres ou accompagnées). En famille, les enfants peuvent se mettre dans la peau d’un soldat et suivre le jeu de piste dans le fort Victor-Emmanuel.

La Redoute Marie-Thérèse abrite le Centre d’interprétation du patrimoine fortifié et le fort Marie-Christine vous propose un hébergement et une restauration de qualité.
Un petit garçon de 10 ans est venu avec sa grand-mère chez qui il était en vacances d’été à La Chambre, pour voir ce fort qui portait son prénom : Victor-Emmanuel.
On accède aux forts soit par la D1006, à 5 km de Modane, parking devant la Redoute Marie-Thérèse, soit par Aussois : Fort Marie-Christine, Charles Albert, Charles Félix et Victor-Emmanuel, ancienne route des forts entre Aussois et Avrieux.
A proximité : Parcobranche du Diable et tyroliennes, via ferrata du Diable, Guinguette de l’Esseillon, PSD, jeu de l’espion, Pont du Diable, la Gamelle du Soldat, cascade Saint-Benoît, roulotte, visites guidées, nocturnes, escape games